Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

M'écrire...

baniere definitive sure

 

 

  Thread&Needles

 

 

 

 

 

 

6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 00:00

 

 

 

 

   14

 

 

 

Nelly, à ses heures perdues, peint.

Nelly, m'avait offert un tableau.

Nelly a passé de longues minutes à regarder et à cocher

des modèles sur mes livres de coutures.

Nelly rit souvent.

Nelly met du vernis sur ses ongles.

 

 

 

7

 

 

 

 Marché Saint Michel, un samedi matin...

Je déambule le long des stands de tissus.

Un crêpe de chine vert d'eau aux roses noires art déco,

Un crêpe de chine vert d'eau uni....

Je prends un café en terrasse,  

Je vais acheter le tissu qui sera le tissu Nelly.

Les tissus sont comme ça : ils portent le nom de celles qui sont dans mes pensées....

 

 

 

2

 

 

 

 Midi, retour maison....

Je reprends les modèles choisies par Nelly.

Je n'ai pas envie de coudre du japonais,

je préfère de plus en plus mes Burdas.

Je m'installe sous la véranda et je craque sur cette blouse

( Modèle 113 B, Burda juillet 2011).

Je jongle avec mes crêpes de Chine,

Je noue, je dénoue,

je pense à Nelly....

 

 

 

3

 

 

 

Un dimanche matin,  

Pacotilles de verres, noires et vertes, un collier pour cette blouse.

Pacotilles de verres, une fleur pour un lien à nouer et dénouer.

Nelly est si jolie....

 

 

 

 

10

 

 

 

 

 Atelier, l'après midi....

La blouse est sur le mannequin...

Le mannequin est trop nu...

Il faut une jupe, une jupe noire, toute simple,

avec juste un soupçon de vert.

Nelly avait repéré une jupe

ici... 

Un modèle japonais...

Je prends les mesures...

Sa taille 36 correspond à la taille XL...

Je comprends pourquoi je me lasse des livres japonais....

 

 

 

 

13

 

 

 

 

Un  lundi soir,  

Prendre le vélo, filer au centre ville,

chercher du biais vert eau,

penser au passepoil pour la ceinture.

Revenir, les idées sûres, comme ça, pas autrement...

Une broche et des perles de verre.

 

 

 

 12

 

 

 

Un mercredi, 

 Aller chercher Mag à la gare Saint Jean

boire un thé et prendre un goûter coloré,

 sous le parasol bleu...

Demander à Mag si je peux coudre le passepoil sans problème,

Donner un reste de tissu Nelly à Magalie,

Etablir des ponts, des liens entre inconnues...

 

 

Dimanche,

Terminer, achever, ranger l'atelier,

Regarder mon mannequin habillé,

Envoyer un mail à Nelly.

 

 

 

4

 

 

 

 

 Imaginer les photos...

Les vêtements sont comme ça : liés à des lieux....

Penser à la piscine Art Déco de Bègles

à ses cabines de bois, ses moulures, ses carrelages.

Oublier de demander une autorisation

pour un intérieur monument historique.

Je n'aime pas demander l'autorisation, jamais...

Parfois, pourtant, il faut....

 

 

 

8

 

 

 

 

6

 

 

 

 

 Un samedi après midi....

Boire un café, manger un clafoutis aux cerises,

prendre en photo Nelly,

se faire reconduire à la porte 

pour non demande d'autorisation....

Terminer sur les marches, dehors.

 

 

 

 

9

 

 

 

 

 

 

 

11 

 

 

 

C'est sans importance....

Nelly rit...

 

 

 

15

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nath
commenter cet article

commentaires

LP 04/07/2012 07:49

Cet ensemble à un vrai charme.
Bravo

lunefantasy 27/06/2012 21:16

voir tes créations c'est beau
te lire c'est bon
j'aime être ici

delph_ine31 14/06/2012 23:36

Comme c'est graphique, j'adore! Bravo l'artiste, merci pour cette jolie découverte, la piscine de Bègles vaut vraiment le détour. Bises

angeeza 13/06/2012 22:29

J'admire ton talent de créatrice, et aussi ton talent pour raconter des histoires,d'en créer la mise en scène. c'est très beau, et très émouvant ces mots associés aux images faites dans des lieux
si bien choisis.

oup et pops 13/06/2012 17:30

Cet ensemble ... ce vert d'eau, le noir qui l'habille... le vaporeux en haut et le tombé du bas... cet ensemble est splendide, magnifique... J'admire...
Oh, je râle souvent sur madame burda mais y a pas à dire les découpes sont là et la structure des vêtements plaisent plus à mes yeux que les coupes japonaises.