Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

M'écrire...

baniere definitive sure

 

 

  Thread&Needles

 

 

 

 

 

 

10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 21:45

 

 

 

 

 

Pour tout dire, pour ne rien dire,

j'ai eu le coup de foudre sur la tunique au crochet " Marrakech"

d'un des derniers catalogues Phildar ( n°90 printemps , été)...

 

Une invitation au voyage,

Une envie de chaleur....

 

Imaginée en couleur terre,

pour me détourner sur la route des épices,

du safran, du curcuma,

avec vue sur la Méditerranée....

 

Merci ma cousine pour ce coton aux senteurs d'orient.....

 

Pour tout dire, ne rien dire.....

Des pompons bleus pour voyager plus loin....

 

J'ai troqué les franges pour un bracelet en raphia,

un peu de rien,

quelques couleurs,

un écho,

grains de sable.......

 

Pour tout dire, ne rien dire.....

cette tunique est toute simple....

  crochetée dans ce coton épais en 3,5

 

 

J'ai troqué les bandes de finitions

contre les bordures en direct....

 

Pas l'envie de perdre du temps

sur ma piste tribale......

 

 

Pour tout dire, ne rien dire.....

j'ai choisi un univers, un lieu

 qui, inéxorablement se tranforme en réserve,

un coin de ville

voué à disparaître

au profit de terrasses privées

avec vue sur des grues de décor.......

 

 

Pour tout dire, ne rien dire,

parfois j'ai mal à ma ville,

j'ai mal à ma mémoire.......

 

 

 

 

TRIBALE ...

 

 

 

22 

 

 

Cale sèche pour un port disparu.....

 

Les cargos s'arrêtent plus haut ...

 

 

 

j'ai vu un chien passer.....

 

 

 

11

 

 

 

 

10

 

 

 

  Dernier espace en friche

 

Tout près, un nouveau bidonville...

 

Il en pousse de plus en plus sans effrayer personne.....

 

 

 

J'ai vu des hommes pêcher.....

 

 

 

12

 

 

 

 

2

 

 

 

Les grues pleurent,

Les grues observent l'envers du décor,

sentinelles de nos mémoires....

 

 

 

J'ai vu l'herbe pousser....

 

 

 

15

 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

Le souffle du large se raréfie...

 

j'étouffe....

 

Je veux voir la mer....

 

 

 

Un soir, j'ai traversé les bassins jusqu'à la Base sous marine....

J'étais amoureuse....

 

 

 

3

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

Mon regard se heurte aux géants qui sortent de terre....

Architecture de résidence aux piscines privées....

 

 

J'ai vu un chien plonger.....

 

 

 

 8

 

 

 

 

7

 

 

 

Porter mes parures tribales

pour faire honneur à ma mémoire Marine

avant d'être remisée dans un musée anthropologique.....

 

 

J'ai vu deux hommes lancer une balle....

 

 

 

 17

 

 

 

 

14

 

 

 

 

Dans les rues avoisinantes,

les cafés ont baissé leur rideaux de fer

 

Seuls deux bateaux de nuit

pour les noctambules en quête d'exotisme....

  

 

 

Un soir, j'ai grignoté une cuisse de poulet froid

sur le bord des cales en regardant les hommes travailler...

 

avec toi, mon amour....

 

 

 

18

 

 

 

 

13

 

 

 

Dernier refuge,

Derniers soupirs de grand large,

Ultimes sursauts...

 

Où vais je pouvoir aller me réfugier ?

 

 

Un soir, j'ai dansé sur les pavés, les yeux dans les étoiles.....

 

 

 

 

21

 

 

 

20

 

 

 

  J'égraine mon chapelet

en ne sachant plus à quel Saint me vouer...

 

Dernière prière

pour garder une fenêtre de poésie ouverte sur le lointain.....

 

 

 

Nous aimions nous asseoir et  regarder les cargos....

 

 

 

6

 

 

 

 

16

 

 

 

Tribale,

pour un dernier hommage à ma ville.....

 

 

Un jour,

j'ai été invitée à partager un repas avec des inconnus dans une cale de bateau....

 

 

 

Un soir, j'ai vu un chien partir.....

 

 

 

4

 

 

 

 

A bientôt....

Peut être....

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nath
commenter cet article

commentaires

lunefantasy 25/06/2013 14:21


en  lecture, en voyage, quelque soit le message, me voilà colorée par tant d'éclosions...


j'aurais aimé te suivre, 


j'aurais aimé poursuivre,


j'aurais aimé oser


 

syle 23/06/2013 23:59


Heureusement il y a notre mémoire !


heureusement, il y a ce pull en crochet qui m'inspirera peut-être un jour !


Et heureusement il y a toi, Nath pour nous révéler tous ces bonheurs !

la danseuse 19/06/2013 17:56


Trop la classe ton look tribale, j'adore ce haut crocheté! Faut vraiment que je me remette à l'ouvrage, ça fait envie tout ça! bises

angeeza 18/06/2013 21:36


Tout est beau, et un peu triste aussi. Beaucoup de contraste entre tes mots et tes couleurs. Ce beau lien revivra autrement, peut-être, un jour ? Cela me fait penser aux chantiers navals de
Nantes qui reprennent vie, même si ce n'est plus la même histoire.

KeïKo 16/06/2013 00:40


Étonnants contrastes, déroutants paradoxes...


Ces couleurs si vives...


Cette mélancolie si douce...


Toujours un plaisir de découvrir ces morceaux de toi.


Je t'embrasse!