Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

M'écrire...

baniere definitive sure

 

 

  Thread&Needles

 

 

 

 

 

 

27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 01:21

 

1.

 

  Je suis de là-bas,

entre Garonne et côteaux.

L'odeur des vendanges est restée collée à ma peau.

 

Je suis de là-bas,

aux portes de la grande Lande,

avec vue sur les vignes. 

 

Murmures......

 

Remettre mes pas sur mes routes d'enfance,

aux noms de lieux, des souvenirs, prénoms croisés, pas tout à fait oubliés....

 

 

Famille, histoire de famille,

Et la fille qui joue une fille,

qui joue une soeur,

dans les "Mal aimés" de Mauriac

au château de Malagar.

 

 

Écouter, être avec mon père...

 

 

Découvrir, redécouvrir ce domaine

et se laisser aller aux murmures de mon enfance.

 

 

Se nourrir de mots, d'odeurs, de couleurs, d'images....

S'inventer des rôles, des poses,

et des tenues....

 

 

Coudre, crocheter, tricoter,

comme une réponse donnée

à ce murmure....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

8

 

 

 

 

 

2 

 

 

 

 

 

7

 

 

 

 

 

1  

 

 

 

 

9 

 

 

 

 

5 

 

 

 

  6

 

 

 

  10

 

 

 

 

 

  11

 

 

 

 

 

 A suivre.......

 

 

12 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nath
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 23:57

 

 

 

Moi, j'aime beaucoup l'univers de Moisel Nylev,

ses magnifiques broderies de rubans,

ses collections, ses trouvailles,

ce qu'elle en fait avec trois fois rien,

ses associations décalées,

ses liens où j'ai découvert de si beaux blogs,

et puis, surtout, j'aime beaucoup la personne de Moisel Nylev.

 

 

été 2010

 

 

 

Un jour, avant l'été, Moisel Nylev,

elle a dit qu'elle se mariait,

là, maintenant, le 22 octobre,

et pour son mariage, Moisel Nylev,

elle avait envie d'inviter ses copines du net

sur cette petite phrase :

" l'automne au coin du bois joue de l'harmonica" 

 

 

L'été a passé...

Et moi, je ne sais pas respecter les consignes ( c'est affreux !)

L'été a passé,

et de sa phrase, il ne m'est resté que ces petits mots déformés :

"A l'orée du bois"

 

 

Moisel Nylev, elle avait beaucoup aimé ce tablier.

 

 

Alors pour toi, Moisel Nylev, un peu à l'orée de la consigne,

mais pour toi qui aime les oiseaux,

un bouton de bois,  

un arbre aux feuilles d'or

et une belle dentelle ancienne aux couleurs de l'automne.

 

Et surtout, je te souhaite Moisel Nylev

 une très belle fête en ce beau jour.

 

 

 

1

 

 

 

 

 

7

 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

6

 

 

 

Tablier de lin noir :  Sewing Naturela 3

Photos : Juliette 

 

 

 

 

VACANCES!!!!

 

J'ai troqué le bleu contre les couleurs d'automne

Mais ce sera pour une autre fois....

 

 

Les vacances, cela veut dire un peu de temps :

même si je veux m'occuper du jardin, réaménager la chambre du fils, monter des dossiers pour l'école, coudre une chemise de nuit ( oui, bon, ça ce n'est pas mon idée mais il faut le faire !), crocheter, coudre, aller faire des photos dans un coin de Toscane ( oui, tout près de Bordeaux !), amener le fils skater, aller au cinéma, bouquiner,......

 

Et un peu de temps, cela veut dire que je vais enfin en garder pour venir vous laisser plein, mais plein de commentaires

( là, il faut bien que je me rattrape un peu, je sais, mais je ne boude pas, je continue à venir vous voir,

et pourtant, c'est vrai, les commentaires, c'est comme des petites bulles de champagne,

c'est joli, cela fait du bien, voire même tourner la tête.

Et les bulles de champagne, j'aime !

Et  j'imagine que pour vous, c'est pareil,

alors promis,

vous allez crouler sous les mots d'amour !

 

 

 

A bientôt....

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nath
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 22:15

 

Malgré le bleu du ciel, j'ai quelques bleus à l'âme.

Un p'tit coup de blues...C'est normal, il paraît...

 

Plus le temps de coudre,

Plus le temps de venir vous voir,

Plus le temps de vous répondre,

Plus le temps de laisser des petits mots,

Plus le temps de prendre du temps,

Plus le temps de rien...

On dit que c'est normal, on dit que c'est la vie...

 

 

Et cela va durer longtemps encore, longtemps, très longtemps...

On perd tellement sur toutes nos batailles...

Et nos petits bleus nous rendent chaque jour plus écorchées,

Avec nos mots à fleur de peau et nos maladresses

Et tout ce qu'il serait bien de faire....

 

Alors, coudre........

Je n'y parviens presque plus,

Je rate, j'écorche, je recommence, je râle....

 

Juste un peu de bleu pour ce défi 13,

beaucoup de Simple pour ne pas trop rater,

de la chaînette pour continuer à suivre le fil

et ne pas trop se perdre....

 

 

Un tissu en coton aux carreaux sages trouvé au marché Saint Michel,

Un jersey d'éponge,

Une petite fleur brodée par Moisel Nyvel,

Un fil de coton très bleu trouvé dans un vide grenier pour crocheter

et le Simple Chic  

 

 

 

1 bis

 

 

 Ce tissu à carreaux me fait penser à l'école.....

où ils veulent même EVALUER les petits

au cas ils seraient " à risque"....

Sait-on jamais.....

 

  2 bis

 

 

 

 

5

 

 

 

 La jupe, au départ devait être une robe

( La D2 de ce Simple Chic)

Mais je n'ai gardé que le bas pour une jupe.

 

 

 

4

 

 

 

 

 

 

6

 

 

 

 Le haut c'est le F2 de ce même livre,

un petit haut très simple à faire et très facile à porter

( ce n'est pas comme une certaine jupe verte !)

 

 

 

3

 

 

Bon, ben....

Voilà.....

La prochaine fois, je ferai mieux

 

Et puis à vrai dire, les simples blues, cela ne me dure jamais longtemps

et demain j'éclaterai de rire avec les enfants à hauts risque.....

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nath
commenter cet article
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 22:29

 

 

 

 

8

 

 

Un jour, 

j'ai trouvé un coupon totalement vintage,

totalement vert, limite fluo,

totalement color block,

totalement synthétique,

à l'étiquette encore écrite à l'encre et en francs.

 

 

Un jour, une histoire

inspirée par un modèle Burda

( n°137, mai 2011)

" La belle idylle"

Jupe " Je t'aime"

 

 

Le tissu étant épais,

j'ai remplacé les fronces du dos

par deux plis plats.

 

Je n'avais pas de fermeture invisible ou verte,

j'ai posé une fermeture noire.

J'ai cousu sur les poches deux gros boutons seventies

noirs en rappel de la fermeture un peu voyante.

 

 

 

 

  Rendez vous :

12h00,

Gare Saint Jean,

Bordeaux.

 

 

 

4

 

 

 

 

 

 3 bis

 

 

 

 

 

9 

 

 

 

 

1

 

 

 

 

 

7

 

 

 

 

5

 

 

 

  6 bis

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

  

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nath
commenter cet article
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 13:24

 

  

 

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

Sous les pieux de bois j'ai trouvé des coquillages percés

De simples coquillages...

Trois fois rien...

 

 

 

5

 

 

 

 

J'ai pris le temps de regarder les nuages,

D'écouter l'océan....

Rien de bien compliqué, en fait...

 

 

 

 6

 

 

 

 

C'est trois fois rien...

Juste un collier de coton blanc... 

 

 

 

 

3 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

 

1

 

 

 

Ce "trois fois rien",

il vient de ce joli livre là. 

( traduit en français : Editions de Saxe )

 

Outre les coquillages percés,

j'y ai rajouté des petites choses marines

trouvées à " La Droguerie".

 

Trois fois rien...

 

 

 

mix collier

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nath
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 10:50

 

 

 

 

 

 

 

4 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

1

 

 

 

2

 

 

 3

 

 

 

 

 

 Marinière : H-2 du Simple Chic 

Vidéo : Dessin et montage de mon Capitaine Phil

Musique des Bads Players ( Gaston, Mehdi, Nawfel, Nico, Adèle )

 

 

 

6

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nath
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 01:23

 

Pour apprendre à crocheter,

il faut d'abord rêver devant les fenêtres des autres,

comme chez elle, ou chez elle, ou.....

 

Parfois, il suffit d'un cadeau,

comme ce livre :

 

 

6

 

 

Et puis laisser passer le temps,

laisser s'écouler une année,

y penser,

mais ne pas savoir comment s'y prendre.

 

Attendre une jolie rencontre,

s'exercer jusque tard dans la nuit,

commencer à y croire,

un peu....

 

 

 

S'acheter cet autre livre :

Parce que quand les amies sont parties,

les livres, eux, restent....

( mais c'est moins bien que les amies...)

 

 

 

5

 

 

 

Se dire que l'on peut essayer toute seule,

comme une grande,

lâcher la main,

 faire des erreurs,

recommencer

et avancer....

 

 

 

1 

 

 

 

 Et offrir un cadeau

à celle qui a tant su donner

à une école que j'aime

et que je n'ai pas su quitter...

 

 

 

2

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

 

4

 

 

 

Photos : Juliette pour la pose.

Laine utilisée :  "Grignasco Luce" chez Anny Blatt

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nath
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 00:55

  

 

 

Avant de partir pour l'océan et ses ports,

Avant de m'envoler pour mieux respirer,

 

Avant d'endosser mon costume de rentrée,

 

Je reste les deux pieds sur terre

Pour vous montrer une blouse d'été

réalisée il y a un petit moment.

 

Il s'agit de la tunique évasée du Pochée n°9,

traduit en français pour le hors série " coudre c'est facile".

 

( tout de même, c'est bien pratique les traductions des livres japonais !)

 

Je ne sais pas si j'aime vraiment cette blouse....

J'ai voulu y mettre une dentelle ancienne, tellement ancienne et tellement fragile...

et au fond, peut être n'aurais je pas du....

Où peut être a t'elle un côté " parachute" qui me gêne...

Je ne sais pas vraiment.

 

Je l'aime,

 j'aime son beau tissu jaune incrusté de fleurs,

acheté deux sous au marché aux tissus.

 

Je ne l'aime pas, pas trop,

Je ne sais pas trop pourquoi...

Cela dépend..... 

 

 

 

Mais demain, je m'envole......

 

 

6

 

 

 

 

 

1 

 

 

 

 

 

 

3 

 

 

 

 

2 

 

 

 

5

 

 

 

4

 

 

 

 

 

Sur les ailes d'une libellule

Dans les bras de  mon beau capitaine.....

 

 

P1000233

 

 

 

Photos : Véro, ma soeurette

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nath
commenter cet article
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 20:41

 

 

 

Cet été, lorsque Béno est venue tout au bout du chemin,

elle m'a offert une rose blanche et des dentelles,

un petit haut dont elle seule a le secret,

une histoire à partager,

comme Béno sait si bien le faire.

 

 

6

 

 

 

 

 

 

7

 

 

 

Cet été, pour porter sous cette si jolie blouse,

j'ai eu envie d'un tablier,

d'un tablier de lin noir,

vu dans ce livre.

 

J'ai découpé mon tablier dans l'atelier du grenier,

dans l'atelier des amitiés.

Et après avoir cuisiné, ménagé, bricolé, rêvé, discuté,....

je suis revenu coudre mon tablier.

Mais Mithe avait déjà tout fait,

tout cousu comme seule elle sait le faire,

tout offert ce tablier que j'aime tant.

 

 

Et comme tout est histoire d'amitiés,

pour orner mon tablier du grenier d'été,

j'ai épinglé la belle fleur rouge

de Nat  

 

 

 

 

4

 

 

 

 

 

 

5

 

 

 

Cet été, Mithe m'a appris à crocheter,

 et Béno m'a appris à carder.

 

Et le soir, tout au bout du chemin,

avec mon fil d'argent,

je jouais mes premières mélodies au crochet

   d'après un modèle japonais choisi

dans ce livre.

 

gilet 038 

 

 

 

 

Et l'après midi, dans le grenier des amitiés,

je composais mon premier dessin de laine cardée.

 

 

 

1

 

 

 

 

3

 

 

 

 

2

 

 

 

 

C'était l'été,

tout au bout du chemin,

dans le grenier des amitiés.....

 

 

 

Repost 0
Published by Nath
commenter cet article
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 12:15

 

 

 

 

Cet été, j'ai taillé un tee-shirt bleu tendre,

au tissu dentellé, 

un peu comme comme les chemises anciennes.  

 

 

 

 

tee shirt 3 bis

 

 

 

 

 

Cet été, je suis allée visiter l'atelier maison de Jean Lurçat.

J'ai découvert ses tapisseries, ses peintures.

Un bel endroit, riche de créations.

Un bel homme.  

 

 

 

tee shirt 5

 

 

 

 

 

Cet été, je porte des foulards,

en bandeaux, noués,

de toutes les couleurs.

 

 

 

tee shirt 1 bis

 

 

 

 

 

 

 Cet été, j'ai transféré sur le tissu bleu tendre,

une image qui se nomme :

"Au seuil du paradis".

 

 

 

te shirt 2 bis

 

 

 

 

 

 

 Cet été, j'ai rêvé de fontaines et de sources fraîches,

de chaleur, du chant des cigales,

des grillons le soir,

de promenades ensoleillées...

   

 

 

 

tee shirt 4 bis

 

 

 

 

 

 Cet été, j'ai porté mon tee-shirt bleu tendre pour un parcours d'Art.

Et le soir, le tee shirt tendre était tout troué,

tout déchiré autour de la dentelle, 

comme s'il avait vécu déjà longtemps, longtemps.  

 

 

 

 

 

C'était un tee-shirt éphémère.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Nath
commenter cet article